Histoire

Un village sympa

Coordonnées Mairie

 

Mairie de Boussens

1 Place de la Mairie

31360 BOUSSENS

Tèl :  05.61.90.02.25
Fax : 05.61.90.07.88

mairie-de-boussens@wanadoo.fr

Formulaire de contact

 Horaires

Du lundi au vendredi

De 13h30 à 17h00

PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules
Vous êtes ici :

Histoire de Boussens

Outre le fait d’être ouverte au trafic fluvial, de part sa situation en bordure de la Garonne, Boussens occupe une position de carrefour naturel au débouché de la vallée du Salat, qui a profondément influencé son histoire.

Dès l’époque Gallo-Romaine, elle a son temple, son marché, son installation portuaire.

Marquant la frontière entre les provinces de la Narbonnaise et de l’Aquitaine, elle est traversée par une importante voie antique.

En 1269, une bastide y est fondée en paréage entre le comte du Comminges (Comte Bernard VI) et l’Abbé de Bonnefont. L’abbaye possède aussi une « Méterie au Pentens » et un moulin à la « croix de Bezian », ainsi que de nombreuses terres.

En 1568, en pleine guerre de Religion, la commune sert de site de défense et de surveillance aux catholiques pour empêcher le passage des Huguenots vers l’Espagne.

Boussens « La Fervente » compte d’ailleurs au XVIIème siècle, outre son église dédiée à     St EXUPERY subissant diverses modifications au cours des âges (sa cuve baptismale date du XIIIème siècle), trois chapelles situées :

-          La première, au cimetière, sous le patronage de Saint-ROCH

-          La deuxième, en bordure du carrefour d’Aurignac dite la « Gleize vieillie » placée sous l’invocation de Notre Dame du Rosaire située à 600 mètres à l’Ouest de la localité. En 1631, après avoir été visitée par l’évêque, on note qu’elle possédait toujours son autel et son clocher.

-          La troisième près des carrières de Gabardos, dédiée à St Michel. La fontaine existante y coule toujours. Sur un pilier quadrangulaire, reste de la chapelle ou d’un hangar, une main a gravé un soldat du 2ème Empire coiffé 0du Scharko et fumant la pipe.

 Au moment de la Révolution, la commune dépend du canton de St Martory.

 En l’an VII une réforme administrative la rattache à celui de Martres Tolosane. Mais lors de la réorganisation de l’an VIII, suite à la suppression de ladite réforme, elle est finalement intégrée au canton de Cazères.

 

Le blason de Boussens

 

Au centre (5) : le soleil levant au dessus des ondes de la Garonne, rappelle les ressources énergétiques de la commune.

La couleur bleue azur est symbolique de la sagesse dont font preuve les habitants pour se ménager un meilleur avenir.

Aux 1 et 4 : les quatre otelles d'argent adossées et posées en sautoir représentent les Armes du Comminges. La couleur rouge (GUEULES) est symbolique de l'amour que les habitants de Boussens ont pour leur petite patrie.

Aux 2 et 3 : Une porte muraillée d'argent évoque l'abbaye de Bonnefont. La couleur verte (SINOPLE) est symbolique de l'espoir dans un avenir meilleur.

Le tout est surmonté d'une muraille crénelée rappelant que jadis fut close de murs.

Evolution de la populationCommune de Boussens

1 - Population recensée en 2012 : 1 097

    dont :

  •    ménages : 1 097
  •    communautés : 0
  •    personnes sans abri ou résidant dans une habitation mobile terrestre : 0  

 2 - Population municipale calculée au 1er janvier 2013 :  1 143

     dont  :

  •  ménages : 1 143
  •  communautés : 0
  •  personnes sans abri ou résidant dans une habitation mobile terrestre : 0